Acheter de la nourriture devient difficile pour les plus modestes

BILLETS D’HUMEUR : Dans l’arène sociale…

En ce jeudi 18 juillet quoi de neuf en ce monde ??? « Si vos ressources actuelles augmentaient de 10 %, que feriez-vous en priorité avec cet argent ? » C’est la question qui a été posée aux Français en 2005 et en 2011 dans l’enquête « Budget de famille » de l’Insee. Les réponses, publiées mercredi 17 juillet, montrent que les priorités ont quelque peu changé : la crise de 2008 est passée par là.

Chez les familles les plus modestes, en 2011, on cite en premier l’épargne (pour 19 % d’entre elles), puis l’alimentation (16 %) et les loisirs (15 %). Loin devant le logement, le remboursement des dettes, ou l’aide des proches. En 2005, ces mêmes ménages rêvaient de loisirs (17 %), d’épargne (16 %), et d’équipement du logement (12 %), avant de citer l’alimentation (11 %).

Les Français les plus riches, eux, auraient donné, en 2011, la priorité aux loisirs (26 %) et à l’épargne (23 %), comme en 2005 (25 % et 19 % respectivement).

Le choix d’une dépense supplémentaire en direction de l’alimentation n’est pas anodin. La part de l’alimentaire dans le budget total des ménages les plus modestes s’est beaucoup contractée ces dernières années.

L’Insee souligne qu’entre 1979 et 2005, le poids de l’alimentation a baissé de 9 points chez les 20 % de ménages les plus modestes, alors qu’il n’a pas changé chez les 20 % de ménages les plus riches. Ce poids a cessé de se contracter àpartir de 2007, ayant probablement atteint son point bas.

Ce phénomène doit être rapproché du recul, depuis 2008, du niveau de vie de la moitié la moins aisée de la population, avance l’Insee.

pour-les-menages-les-plus-modestes-la-priorite_d332506599c97291b9033594b1ed56ff

« Les plus modestes n’ont non seulement plus de gains de pouvoir d’achat à dépenser sur les postes qu’ils jugent moins nécessaires, mais une partie d’entre eux semble se contraindre sur les dépenses d’alimentation », relève l’étude.

« Pour une partie des ménages les plus modestes, faire face aux dépenses alimentaires est devenu plus difficile », ajoute le rapport.

L’analyse de l’Insee montre que, dans l’ensemble, les inégalités de consommationet de structure des budgets ont assez peu varié entre 2005 et 2011.

« En 2011, en France métropolitaine, les 20 % de ménages ayant les plus hauts niveaux de vie consomment 53 % de plus que la moyenne ; les 20 % de ménages les plus modestes consomment 38 % de moins. Ces disparités sont très proches de celles constatées en 2005 », relève l’Insee.

Il faut aussi rappeler qu’en l’espace de six ans, « la consommation par ménage n’a quasiment pas crû (+0,1 % en moyenne par an en euros constants), avant de diminuer fortement en 2012, de 1,7 % », note l’Insee.

La baisse du pouvoir d’achat en 2012 (-0,9 % contre une hausse de 0,7 % en 2011) aura sûrement des effets. Mais ceux-ci ne se verront pas avant la prochaine enquête du budget des familles, c’est-à-dire pas avant 2016.

Voila encore un jour en ce beau monde….allez allez circulez il y a rien à voir.

487130_459466237411771_943254022_n

Source : Le Monde

Des arbres centenaires d’Amazonie rasés pour la visite du pape

BILLETS D’HUMEUR : Ecologie, Non aux religions

En ce mercredi 17 juillet quoi de neuf en ce monde ??? Les autorités du Brésil ont qualifié l’attitude des dirigeants de l’Eglise comme criminelle après avoir abattu plus de 300 arbres centenaires dans un parc national de manière à ce que les pèlerins puissent célébrer la messe lors de la visite du Pape à Rio de Janeiro, prévue à la fin du mois.

Les organisateurs de l’événement, qui aura lieu dans le diocèse de Sao Sebastiao de Itaipu, dans la ville de Niteroi, ont affirmé qu’il avait été nécessaire de raser une partie de la forêt tropicale afin de pouvoir accueillir environ 800 pèlerins. Au total, ce sont 334 arbres centenaires, situés à l’orée du parc national Serra da Tiririca et sur des terres appartenant à l’Eglise, qui ont été abattus.

Pour l’adjoint au maire de Niteroi, Axel Grael, l’Eglise n’avait pas reçu la permission de déboiser ces terres. « C’est une attitude lamentable. Un événement qui vise les jeunes doit être éducatif et montrer un engagement pour l’environnement et l’avenir ».

media_xll_5986200

Même son de cloche à l’Institut pour l’environnement où Andre Ilha déclare: « Cette déforestation est un acte criminel » et de confirmer que cette destruction n’a jamais été autorisée.

« La zone détruite servait de zone tampon au parc Tiririca. Nous n’aurions jamais autorisé ces abattages. Il s’agit d’un fragment de la forêt tropicale de l’Atlantique qui est en voie de disparition. Nous comptons bien les poursuivre en justice ». Face aux critiques, le diocèse aurait proposé de replanter des arbres, mais le mal est fait.

Ce n’est pas la première fois que les organisateurs de la Journée mondiale de la jeunesse sont critiqués pour leur mépris de l’environnement. Il y a quelques jours, une pétition a circulé pour éviter la suppression de 11 cocotiers situés au bord de la plage de Leme, où le pape doit célébrer une messe. L’autorisation avait été accordée, mais après le tollé engendré, le maire de Rio, Eduardo Paes, a fait marche arrière.

Voila encore un jour en ce beau monde….allez allez circulez il y a rien à voir.

325391_355052287856092_100000539717927_1282411_363818952_o

Source : 7sur7

Grèce: le racisme a quartier libre dans les rues d’Athènes

BILLETS D’HUMEUR : Chez les bas du front

En ce mardi 16 juillet quoi de neuf en ce monde ??? Omar Diallo montre avec hésitation son crâne tuméfié. Le jeune homme est pourtant habitué à la violence. Il a fui son pays natal, la Guinée, après avoir connu la prison pour ses idées. Mais le racisme violent et décomplexé qui s’exprime dans les rues de la Grèce en crise, ça, il ne connaissait pas.

Dans le quartier d’Athènes où il habite, où s’alignent des devantures de magasins vides, à louer ou à vendre, couvertes de graffitis, «il y a des zones, où nous n’avons plus le droit d’aller, ou alors seulement en groupe», car «nous subissons des intimidations» venues de groupes qu’il désigne sous le terme générique de «racistes», assure-t-il.

Son récit corrobore celui de beaucoup des 154 victimes d’attaques physiques violentes recensées dans des lieux publics en 2012 en Grèce, dont 107 à Athènes, par un réseau d’organisations non gouvernementales, soit plus d’un incident tous les trois jours.

Il était seul: «Quatre personnes m’ont rattrapé dans la rue, l’un d’entre eux m’a tapé avec quelque chose au niveau de la tête. Je suis tombé, ils m’ont donné des coups. Quand ils ont fini, ils sont partis».

Pas de slogan raciste, pas de revendication, pas de traces. La police a fait transporter Omar à l’hôpital, où il a reçu des points de suture sur le crâne.

«Dans la vaste majorité des cas, les victimes sont étrangères et considèrent qu’elles ont été ciblées en raison de la couleur de leur peau» indique le rapport des ONG. Dans huit cas, les victimes affirment avoir reconnu des membres du parti néo-nazi Aube dorée, en raison des insignes qu’ils portaient sur eux, précise le rapport.

Cette violence parfois assortie d’insultes racistes, tétanise les témoins. «J’ai vu un jeune Pakistanais se faire battre sous mes yeux par deux colosses, qui ont remonté tout le couloir de bus pour l’aborder, avant de le jeter violemment dans la rue. Je ne suis pas intervenu, car j’ai eu peur» confesse mortifié un retraité français, qui vit à Athènes depuis un an.

Selon le rapport, seulement 24 victimes en 2012 sont allées déposer plainte à la police.

Pour Omar, 28 ans, qui était étudiant en relations internationales à Conakry, pas de doute, l’augmentation des violences racistes «a commencé lorsque (Antonis) Samaras est arrivé au pouvoir», en juin 2012: Le parti néo-nazi Aube Dorée «est entré au Parlement» avec 18 députés. «Ils se sont sentis forts politiquement».

omar-diallo-jeune-guineen-agresse-a-athenes-le-19-juin-2013

«Pratiquement chaque jour dans différents endroits du pays, particulièrement à Athènes, des attaques racistes ont lieu» résume Giorgos Tsabropoulos, qui dirige le Haut comité aux réfugiés de l’ONU en Grèce.

Les agresseurs «essaient de ne pas tuer, mais de provoquer des blessures visibles, pour répandre la peur dans les communautés», explique Dr Nikitas Kanakis, secrétaire général de Médecins du Monde en Grèce.

Des photos d’un homme au dos lardé de coups de couteau ont fait le tour du monde. Il a aussi dénoncé le cas d’un enfant afghan de 14 ans, qui a eu le visage tailladé à coups de tessons de bouteille dans un quartier bastion des néonazis à Athènes.

Le pouvoir exécutif condamne les agissements «inacceptables» du parti Aube Dorée, qui est «clairement un parti néo nazi», selon le ministre de l’Ordre public et de la protection du Citoyen, Nikos Dendias.

Mais, alors que le pays peine à muscler son arsenal anti-raciste et à se mettre d’accord sur un texte de loi pourtant souhaité par le conseil de l’Europe, le ministre, dans une interview récente à la BBC, affirme que son pays «n’a pas besoin de loi antiraciste».

Selon lui, l’influence d’Aube dorée et l’émergence de son discours xénophobe et raciste, est directement liée aux arrivées d’immigrants illégaux en Grèce «qui représentent un énorme poids» pour la société. Il demande une aide supplémentaires de l’UE pour gérer cet afflux.

«Nous avons créé une brigade spéciale dans la police (pour lutter contre le racisme, NDLR), (…) des enquêtes sont ouvertes pour crimes racistes, et je pense que les gens qui agissent illégalement devraient aller en prison» dit-il.

Depuis l’hiver dernier, l’ambassade des Etats-Unis en Grèce met en garde sur son site internet les touristes américains contre des «attaques violentes» visant «ceux qui, en raison de leur couleur de peau, sont perçus comme des migrants» en Grèce, et appelle à la prudence ses ressortissants à risque, «ayant des origines africaines, asiatiques, hispaniques ou moyen-orientales».

Voila encore un jour en ce beau monde….allez allez circulez il y a rien à voir.

325391_355052287856092_100000539717927_1282411_363818952_o

Source : Liberation

Un 14 juillet 1896 naissait Buenaventura Durruti

BILLETS D’HUMEUR : Mythologies

En ce Lundi 15 juillet quoi de neuf en ce monde ??? En 1896 un 14 juillet, pendant que la planète France s’abreuvait déjà de bals populaires, d´feux d´artifice et de flonflons, naissait Buenaventura Durruti.

Peu d’hommes ont autant que Buenaventura Durruti résumé par leur destinée la part insurrectionnelle d’une époque. Il eut la sincérité de la vivre et l’habileté de la mener sans prétendre la gouverner. Son nom reste attaché aux tentatives les plus radicales de la révolution espagnole et au mouvement anarchiste, qui prêta ses revendications les plus soucieuses d’humanité au «dernier soulèvement prolétarien».

Né à León (Espagne), Durruti passe rapidement de l’école à l’atelier de mécanique, puis à la mine et à la Compagnie des chemins de fer du Nord. Membre de l’Union générale des travailleurs (U.G.T.), il se fait connaître par ses interventions et sa détermination. Lors des grèves de 1917, il passe à la Confédération nationale du travail (C.N.T.), qu’il ne quittera plus.Affiche de la CNT-FAI Exilé à Gijon par la répression, il rencontre Manuel Buenacasa, qui l’initie aux théories anarchistes. Refusant le service militaire, il part pour Paris, rencontre Sébastien Faure, Louis Lecoin et Émile Cottin. En 1920, l’atmosphère révolutionnaire l’attire à Saint-Sébastien, où il adhère au groupe anarchiste dénommé Les Justiciers. Il arrive à Saragosse alors qu’une grève générale a contraint le gouverneur à libérer l’anarchiste Ascaso, qu’il avait fait emprisonner. Dans le même temps, le cardinal Soldevila engage un groupe de tueurs pour en finir avec les militants de la C.N.T. Contre les pistoleros , Durruti organisera la lutte avec Ascaso, García Oliver et les membres du groupe Les Solidaires. En réponse à l’assassinat du militant Salvador Segui, ils exécutent le cardinal Soldevila à Saragosse, puis l’ex-gouverneur de Bilbao, responsable du gangstérisme patronal. L’agitation va de pair avec la préparation d’une insurrection à Barcelone, que l’arrivée tardive des armes fit échouer. En septembre 1923, Primo de Rivera s’assurait du pouvoir, déterminant Durruti à s’exiler de nouveau en France, puis à Cuba, où, avec Ascaso et Jover, il commence une campagne d’agitation. L’exécution d’un patron qui avait fait torturer trois ouvriers grévistes les contraint à gagner le Mexique, puis à parcourir l’Amérique du Sud avant de regagner la France, où ils sont arrêtés sous l’accusation d’avoir comploté contre la vie d’Alphonse XIII. L’Argentine et l’Espagne réclament l’extradition des trois anarchistes. Lecoin et Faure obtiennent de Poincaré la libération de Durruti, Ascaso et Jover, qui sont expulsés de France et qui, voyant toutes les frontières se fermer, n’ont d’autre recours que de revenir clandestinement dans les environs de Paris. En 1928, ils passent en Allemagne, assurés de l’appui d’Eric Mühsam. De faux papiers leur permettent de rester en Belgique jusqu’en 1931, alors que l’avènement de la république espagnole autorise des espoirs, rapidement déçus. À Barcelone, Durruti, dépourvu de grands talents oratoires, mesure sa puissance de conviction en incitant, lors d’une émeute, les soldats à tourner leurs armes contre la garde civile. Sa popularité s’accroît dans le mouvement ouvrier, avec, pour contrepartie, une série d’emprisonnements.

durruti-2

Lors du congrès de la C.N.T. du 1er mai 1936, la conspiration militaire est dénoncée sans que le gouvernement de Front populaire se décide à réagir. La CNT contre le fascismeÀ l’instigation de Durruti et de ses amis, la C.N.T. s’empare des armes contenues dans quelques bateaux du port. Lors de l’insurrection nationaliste du 19 juillet 1936, l’intervention rapide des milices anarchistes décide d’une victoire que le gouvernement de la Généralité de Catalogne eût été bien en peine d’assurer. La prédominance ainsi acquise par la C.N.T. va disparaître à la suite d’une sorte de réflexe légaliste ou de sous-estimation de soi, qui amène la C.N.T. et la F.A.I. (Fédération anarchiste ibérique) à pactiser avec les instances gouvernementales. L’opportunité perdue par le mouvement anarchiste permettra aux forces politiques traditionnelles de se ressaisir et de préparer l’action contre la C.N.T.-F.A.I. La colonne Durruti, organisée à la hâte, fait reculer le front jusqu’à l’Èbre et libère l’Aragon, où pour la première fois dans l’histoire apparaissent, sous le nom de «collectivités», des entités sociales dont la gestion est confiée à l’ensemble des individus.

À mesure que s’instaurait l’expérience libertaire, le gouvernement central s’employait à neutraliser l’action de Durruti: refus de lui accorder des armes, tracasseries administratives et hostilité de plus en plus active du Parti communiste.La colonne Durruti Lors de l’offensive contre Madrid, en octobre-novembre 1936, la colonne Durruti est appelée à la rescousse et dirigée sur le quartier le plus menacé. Le 19 novembre, Durruti est mortellement blessé dans des conditions assez mystérieuses (crime ou accident;). Sa disparition et l’affaiblissement des milices anarchistes allaient faciliter une politique de répression, qui culmina avec la liquidation des collectivités aragonaises et les affrontements de Barcelone en 1937.

À la différence d’autres responsables anarchistes, Durruti ne s’est jamais autorisé des succès remportés pour s’arroger quelque pouvoir personnel que ce soit. Son erreur fut peut-être de s’accommoder des mécanismes d’un pouvoir en place, qui ne pouvait que se dresser contre lui.

Voila encore un jour en ce beau monde….allez allez circulez il y a rien à voir.

Buenaventura DurrutiSource : Drapeau Noir

Le jour du 14 juillet….

BILLETS D’HUMEUR : Mythologies

En ce Dimanche 14 juillet quoi de neuf en ce monde ???

« Le jour du quatorze Juillet
Je reste dans mon lit douillet.
La musique qui marche au pas,
Cela ne me regarde pas.
Je ne fais pourtant de tort à personne,
En n’écoutant pas le clairon qui sonne.
Mais les brav’s gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux,
Non les brav’s gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux,
Tout le monde me montre du doigt
Sauf les manchots, ça va de soi. »

(Brassens : Mauvaise reputation)

« Ils font la fête au mois d´juillet,
en souv´nir d´une révolution,
qui n´a jamais éliminé
la misère et l´exploitation,
ils s´abreuvent de bals populaires,
d´feux d´artifice et de flonflons,
ils pensent oublier dans la bière
qu´ils sont gourvernés comme des pions. »

(Renaud : Hexagone)

militaire

14 juillet

14 juillet 2

14 juilletà&

14 juillet

14 juiletç

14 juillet -

14 juilllet '

14 juleet

282785_348459395269366_61790342_n

Voila encore un jour en ce beau monde….allez allez circulez il y a rien à voir.

487130_459466237411771_943254022_n

Nucléaire: EDF augmente ses tarifs malgré 3 milliards de bénéfices

BILLETS D’HUMEUR : Stop nucleaire

En ce Samedi 13 juillet quoi de neuf en ce monde ??? La pilule électrique va être difficile à avaler. Comment expliquer une hausse de 10% des tarifs de l’électricité d’ici un an, alors qu’EDF brille sur les marchés financiers. Le groupe énergétique s’est même offert le luxe d’augmenter ses dividendes en février… le jour où Henri Proglio, son PDG, a réclamé des tarifs plus hauts. Les investisseurs ne s’y sont d’ailleurs pas trompés: l’action EDF a bondi de 9% mardi à la mi-journée.

L’électricien public, dont l’Etat détient 84% du capital, a enregistré en 2012 un bénéfice net de 3,3 milliards d’euros pour un chiffre d’affaires de 72,7 milliards. Comment justifier la nécessité de couvrir ses dépenses d’exploitation avec de nouveaux prix? Le problème se situe dans le nucléaire, qui représente 27% de la facture électrique des ménages.

De telles hausses, d’après le régulateur, sont nécessaires pour couvrir la progression nettement supérieure à l’inflation des charges d’EDF, et notamment ses dépenses croissantes pour entretenir et renforcer la sûreté du parc nucléaire hexagonal, mis en service entre 1975 et 1995.

Derniers exemple en date, la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin) a été arrêtée 2 jours pour une panne au début juillet. Fin juin, c’est un incendie qui s’est produit dans celle de Bugey (Ain). Quelques jours avant, c’est un autre incendie qui s’est déclaré dans l’unité de production n°1 de la centrale de Cattenom (Moselle).

FRANCE-ENERGY-NUCLEAR-ACCIDENT

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a par ailleurs dressé des « insuffisances en matière de rigueur » dans la centrale de Paluel (Seine-Maritime), qui assure avec sa voisine de Penly plus de 12% de la production française d’électricité. En 2012, la centrale a enregistré 76 incidents, dont 13 classés au niveau 1 (le plus bas) de l’échelle INES (qui en compte sept), correspondant à une anomalie sans conséquence sur l’environnement mais sortant du régime de fonctionnement autorisé.

Avec ces « incidents », la production d’énergie atomique a chuté entre 2011 et 2012, passant de 421 TWh (térawattheures) en 2011 à 405 TWh en 2012. En 2013, EDF souhaite faire croître sa production nucléaire à un niveau compris entre 410 et 415 TWh. Un objectif ambitieux alors que cette année, EDF sera soumis à 7 arrêts de longue durée, contre 6 en 2012. Pour cela, il faut donc investir sur le long terme.

Sur l’EPR de Flamanville (Manche), les surcoûts de plus de 5 milliards d’euros depuis le début de la construction portent les investissements à 8,5 milliards d’euros au total. Le réacteur de nouvelle génération sera mis en service « fin 2016 », mais on a appris à se montrer patient sur le dossier de l’EPR.

En outre, des négociations sont actuellement en cours au Royaume-Uni, afin de construire quatre EPR. Le groupe discute avec le gouvernement britannique des conditions de rachat de l’électricité. Le groupe espérait initialement conclure ses négociations avant la fin du premier trimestre mais celles-ci traînent en longueur en raison de ce désaccord sur le prix.

Voila encore un jour en ce beau monde….allez allez circulez il y a rien à voir.

325391_355052287856092_100000539717927_1282411_363818952_o

Source : Huffington Post

Marseille : des caméras chargées de surveiller les Roms et les gens du voyage

BILLETS D’HUMEUR : Big Brother, Chez les bas du front, Tant qu’il y aura des frontières…

En ce vendredi 12 juillet quoi de neuf en ce monde ??? Et si la mairie de Marseille voulait devancer Christian Estrosi ? Cinq sites de vidéo-surveillance prévus par la mairie de Marseille ont pour objectif de surveiller les Roms et gens du voyage, révèle le site marseillais marsactu. Une idée semblable à celle de Christian Estrosi qui avait promis à des gens du voyage, le 30 juin dernier, de leur « pourrir la vie jour et nuit avec électricité et eau coupés » et de les surveiller « par caméras mobiles ».

Chacune des 407 caméras que la mairie va installer dans tout Marseille dispose d’une fiche précisant quelques « objectifs du site ». « Ce document qui figure dans les annexes de l’appel d’offres clôturé le 28 juin – c’est-à-dire le dossier technique communiqué aux entreprises candidates – réserve toutefois une surprise : parmi les objectifs assignés aux caméras figurent à cinq reprises les mentions « Roms » et « gens du voyage », écrit marsactu.

Contactée par metronews, l’adjointe UMP de la mairie de Marseille, Caroline Pozmentier, déléguée à la sécurité estime ces indications ethniques « fâcheuses et regrettables », mais tente de relativiser cette « erreur ». « ll faut relativiser les faits et ne pas se laisser prendre par les intentions nauséabondes* du site marsactu.Sur 700 fiches techniques, qui représentent un travail très lourd pour les techniciens, seulement cinq mentionnent les Roms ou gens du voyage. « Je considère que le dossier est clos », déclare l’adjointe du maire. « On ne souhaite stigmatiser personne, mais nous ne voulons pas non plus se cacher derrière notre petit doigt et on ne peut pas nier que certains campements troublent l’ordre public », ajoute-t-elle.

Capture d'écran des documents révélés par le site marsactu

Capture d’écran des documents révélés par le site marsactu

Ces objectifs ethniques sont pourtant illégaux, la loi informatique et liberté interdisant de recueillir et traiter ce genre de données qui « vise un type de population ». Contactée par le site d’information, la commission nationale informatique et libertés (Cnil) met d’ailleurs en garde contre « une stigmatisation ciblant des catégories, notamment raciales ou ethniques ». Les responsables de ces objectifs ethniques seront-ils sanctionnés ? « Nous ferons le nécessaire et s’il faut s’expliquer devant la Cnil, nous nous expliquerons », assure la mairie de Marseille à metronews.

Pas sûr que la ville puisse éteindre cette polémique qui en indigne plus d’un. A l’instar de Jean-Paul Kopp, président de Rencontres Tsiganes qui s’interroge : « Et s’il y avait marqué juifs, noirs, Comoriens ou gays ? On n’a plus l’impression que la loi protège contre le racisme ».

Voila encore un jour en ce beau monde….allez allez circulez il y a rien à voir.

roms

 

Source : Metro News

Gaz de schiste : Montebourg veut créer un groupe public pour l’exploitation

BILLETS D’HUMEUR : Ecologie

En ce jeudi 11 juillet quoi de neuf en ce monde ???  Au moment où le premier Sinistre, Jean-Marc Ayrault, souhaitait convaincre des ambitions écologiques du gouvernement en présentant, mardi 9 juillet, la deuxième phase des investissements d’avenir, Arnaud Montebourg vantait les mérites de l’exploitation des gaz de schiste.

Auditionné par la Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale sur la réforme du code minier, le ministre du redressement productif – ses propos sont rapportés par l’agence AEF Développement durable – propose la création d’une « compagnie publique et nationale » qui exploiterait les gaz de schiste et »assurerait le financement de la transition énergétique ». Elle permettrait aussi de réduire les importations françaises de gaz et de pétrole. Et d’éviter la question de la « captation de la rente, que représenterait cette exploitation ».

Le ministre prend quelques précautions. Il précise d’abord développer une idée »personnelle » et ajoute qu' »il faudra régler le problème de la pollution du sous-sol, qui est un pur scandale ». Il se dit toutefois certain « qu’on arrivera, avec la technique, dans très peu de temps, au gaz de schiste écologique ». Ajoutant : »Nous pouvons convaincre les écologistes raisonnables… Ils sont tous raisonnables. »

Le ministre du redressement productif s’exprime à la veille de deux échéances importantes. La première est la fin du débat national sur la transition énergétique, dont les conclusions sont attendues pour le 18 juillet. Idée ? Définir un processus qui doit conduire, selon François Hollande, « à une société sobre en carbone à l’horizon 2050 », « pièce maîtresse contre le changement climatique ». Bla bla gouvernemental oblige.

oui

La seconde est la décision du Conseil d’Etat – qui doit intervenir avant le 19 juillet – sur la transmission ou non au Conseil constitutionnel, d’une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) sur la loi du 13 juillet 2011. Une démarche juridique lancée par la société américaine Schuepbach, dont deux permis miniers ont été abrogés en vertu de l’interdiction de la fracturation hydraulique.

Cette période d’incertitude juridique, qui pourrait conduire à l’abrogation de la loi, réveille les pro-gaz de schiste décidés à obtenir une nouvelle loi, au minimum favorable à l’exploration des hydrocarbures non conventionnels.

Les déclarations du ministre font d’ores et déjà polémique. Car en accord avec le livre qu’il a écrit, Des idées et des rêves, Arnaud Montebourg imaginent exploiter de manière écologique le gaz de schiste cela nous montre qu’il est un doux rêveur.

Une chose est sur c’est qu’il nous trouvera toujours sur sa route pour faire barrage a cette connerie écologique tout comme nous le faisons déjà à Notre Dame Des Landes.

Voila encore un jour en ce beau monde….allez allez circulez il y a rien à voir.

325391_355052287856092_100000539717927_1282411_363818952_o

Aide : Le Monde

Dissolution de Ayoub et Cie

BILLETS D’HUMEUR : Chez les bas du front

En ce mercredi 10 juillet quoi de neuf en ce monde ??? Troisième voie, Jeunesses nationalistes révolutionnaires et l’association Envie de rêver présentaient « les caractéristiques de milices privées » incitant à « la discrimination et à la haine », selon la porte-parole du gouvernement. Les trois groupes ont donc été dissous en Conseil des ministres. Leur chef annonce un recours devant le Conseil d’Etat.

C’est une des conséquences directes de la mort de Clément Méric, jeune étudiant mortellement blessé début juin par un militant d’extrême droite. Troisième voie, les Jeunesses nationalistes révolutionnaires et l’association Envie de rêver ont été dissoutes en Conseil des ministres, mercredi. « Ces trois structures présentaient les caractéristiques de milices privées incitant à la haine », a expliqué, à la sortie du Conseil des ministres, la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.

Troisième voie et les JNR, qui font figure de service d’ordre au premier, s’étaient sabordées le mois dernier « pour l’honneur, pour ne pas être dissous par d’autres. Ces tartufferies, c’est fini », avait expliqué leur chef, Serge Ayoub. Quant à Envie de rêver, l’association gère « Le local », un établissement privé situé dans le XVe arrondissement de Paris qui servait de lieu de ralliement à Troisième voie.

serge

L’histoire n’est pas pour autant terminée. Serge Ayoub a annoncé qu’il attaquera le décret de dissolution devant le Conseil d’Etat, « pour abus de pouvoir ». Il entend également déposer un « référé-liberté » devant la justice pour obtenir la suspension du décret jusqu’à la décision du Conseil. Selon lui, contrairement à ce qu’affirme le gouvernement, « aucun des écrits de Troisième voie n’incite à la haine raciale » et les « JNR ne sont pas une milice privée, c’est un service d’ordre ».

Cinq personnes ont été mises en examen après la mort de Clément Méric. Toutes gravitaient dans la mouvance skinhead ; le principal suspect, qui aurait porté le coup mortel, est un sympathisant de Troisième voie et des JNR.

Voila encore un jour en ce beau monde….allez allez circulez il y a rien à voir.

4

Source : France Info

NDDL : Le gouvernement se penche sur l’amélioration de Nantes-Atlantique

BILLETS D’HUMEUR : ZAD partout !

En ce mardi 9 juillet quoi de neuf en ce monde ??? Officiellement, sur Notre-Dame des Landes, la position du gouvernement peut se résumer au slogan du Printemps Français : « on ne lâche rien ». En pratique, devant la forte hostilité du Parlement Européen  à l’encontre d’un projet d’aéroport totalement illégal en droit européen depuis cinq ans et en droit français depuis quatre, le gouvernement – Ayrault en tête – se voit forcé d’avaler quelques couleuvres, d’autant plus que les municipales ne sont pas loin et s’annoncent mal pour la gauche.

L’Europe, justement, a demandé un complément d’information au gouvernement et s’apprête à envoyer une mission parlementaire à l’automne. Si bien que si le gouvernement a claironné – par la voix des caciques socialistes de la région des Pays de Loire – que les travaux reprendraient « à l’automne » puis « à la Toussaint », il ne s’avance plus sur aucun calendrier de travaux. Il fait bien : les travaux préparatoires avaient continué ces derniers temps en toute discrétion. Peine perdue : les forages ont été empêchés par les paysans, tandis que les zadistes sont allés visiter à plusieurs reprises le chantier de déplacement d’une ligne électrique, préalable à l’agrandissement d’un chemin autour de la ZAD. Moralité : en quelques mois, quelques poteaux plantés, et encore ont-ils été récemment sérieusement abîmés. Avec ces rythmes de construction records, l’Ayraultport n’est pas près de décoller.

Le ministre des Transports Cuvillier a annoncé le 28 juin l’étude d’un réaménagement de Nantes-Atlantique pour « approfondir l’évaluation des coûts du réaménagement de l’actuelle aérogare et des stationnements » sur la base d’une fréquentation par 5, 7 ou 9 millions de passagers. Officieusement, le but est de confirmer les chiffres officiels déjà donnés en appui au projet de Notre-Dame des Landes, c’est-à-dire que Nantes-Atlantique ne pourrait faire face à 9 millions de passagers. Mais les derniers mois ont permis de montrer – y compris sur BreizhJournal – que les 9 millions de passagers que Vinci vise pour…2065 (!)  sont un chiffre complètement fantaisiste et passablement dopé aux EPO.

zad

Un autre argument risque de faire irruption dans le débat : l’Etat n’a (vraiment) plus d’argent, et s’apprête à couper le jus aux collectivités locales via les dotations. Onze milliards d’impôts divers prévus ne sont pas rentrés dans le budget 2013 : les recettes de TVA se sont effondrées, les gens ne consomment plus, celles de la TIPP (taxe sur les carburants) aussi, puisqu’ils roulent de moins en moins, surtout s’ils perdent leur travail, l’assurance-maladie et les caisses de retraites sont un champ de ruines du fait de la crise économique, et ainsi de suite. Au prochain budget, ce sont plusieurs dizaine de milliards qui manquent à l’appel. Un constat qui explique la dureté de la commission Duron qui a mis au placard la majeure partie des projets LGV et autoroutiers prévus, à commencer par la ligne TGV Lyon-Turin  (TAV).  Pour que le gouvernement, à huit mois des municipales, se décide à heurter des cohortes d’élus locaux en tous genres, y compris des socialistes, qui tenaient à ces grands projets pour leur réélection, c’est qu’il y a sérieusement le feu au lac. L’argument de la crise risque de devenir la première raison du désengagement de l’Etat, ou tout au moins un argument fort des opposants pour l’appeler à se retirer et laisser tomber l’Araultport.

Loin de toutes ces tensions budgétaires, l’association britto-angevine de citoyens « proposants » dans le domaine des transports Nexus  profite de la réévaluation de l’aéroport pour proposer de remettre en service la ligne de chemin de fer qui relie Nantes à l’aéroport de Nantes-Atlantique. Celle-ci est actuellement une ligne réservée au trafic des marchandises quasi inutilisée qui aboutit dans le domaine des activités aéroportuaires (D2A) en passant devant l’Aérogare et l’usine Airbus. Ancien tracé de la ligne de Nantes à Sainte-Pazanne, elle se débranche de l’actuelle ligne au nord de l’aéroport pour filer tout droit vers l’aérogare, tandis que l’actuelle ligne fait le tour. L’association propose d’établir une station devant l’usine Airbus (actuellement seulement desservie par le bus Tan, de l’autre côté) et une « gare ferroviaire performante » à l’aéroport, puisqu’il y a largement la place afin de mettre « 1.300.000 personnes à moins de 60 minutes de l’aéroport » via la liaison ferroviaire nouvellement créée. De quoi limiter l’extension des parkings – et les dépenses qu’ils engendrent, tant pour l’aéroport que les usagers – et rendre l’aéroport plus attractif.

Voila encore un jour en ce beau monde….allez allez circulez il y a rien à voir.

zadparrtout

Source : Breizh Journal

Mercure, PCB, dioxines : l’Anses recommande deux portions de poisson par semaine, pas plus

BILLETS D’HUMEUR : Ecologie

En ce lundi 8 juillet quoi de neuf en ce monde ??? Dans son rapport publié vendredi, l’Agence de sécurité alimentaire (Anses) incite la population à limiter sa consommation de poissons à deux portions par semaine. Elle recommande aussi de « varier les espèces et les lieux d’approvisionnement (sauvage, élevage, lieux de pêche) dans le cadre d’une alimentation diversifiée ».

L’étude, réalisée à la demande des autorités il y a un an, se concentre sur le niveau de contamination des poissons en dioxine, mercure organique (MeHg) et polychlorobyphéniles (PCB), tout en tenant compte des « effets bénéfiques sur la santé » des acides gras oméga 3 principalement présents dans les poissons gras.

Parmi ces deux portions de poisson hebdomadaires, une portion de poisson gras (saumon, sardine, maquereau, hareng ou truite fumée) est conseillée. D’autre part, l’agence émet un avis réservé concernant la consommation de plusieurs espèces de poissons d’eau douce et de certaines autres espèces, en particulier par les populations les plus à risque comme les femmes enceintes ou les jeunes enfants.

Quelques recommandations particulières sont notamment adressés aux femmes enceintes. En effet  la toxicité du PCB, isolant utilisé dans l’industrie,  » est particulièrement importante pendant la période périnatale ». Les poissons d’eau douce (anguille, barbeau, brème, carpe, silure) étant fortement bio-accumulateurs, leur consommation devrait être limitée à deux fois par mois pour la population générale, une fois tous les deux mois pour les fillettes, adolescentes  femmes enceintes, allaitantes, même en âge de procréer, ainsi qu’aux enfants de moins de trois ans.

Autre conseil aux femmes enceintes ou allaitantes : limiter leur consommation de poissons prédateurs sauvages (lotte, loup ou bar, bonite, anguille, grenadier, flétan, brochet, dorade, raie, sabre, thon) et éviter l’espadon, le marlin, le siki, le requin « en raison du risque lié au mercure ».

15-septembre-2009-serignan-du-comtat-pollution-a-l-etang-des-bosquet-photos-christophe-agostinis

l’Anses relève aussi que les micro-organismes d’origine humaine ou animale, qui contaminent souvent les produits de la mer et des rivières, sont majoritairement détruits lors de la cuisson.

D’ailleurs, l’agence met en garde, l’ensemble de la population et particulièrement les « populations sensibles » (femmes enceintes, jeunes enfants, personnes âgées, immunodéprimées ou souffrant de pathologies), contre la consommation de poissons et coquillages crus ou insuffisamment cuits.

Conseil pour les amateurs de sushis faits maison : congeler le poisson « pendant 7 jours (avant de le cuisiner,) afin de détruire les parasites potentiellement présents ».

De nombreuses études scientifiques ont été menées concernant les effets positifs des omégas 3 dans le fonctionnement cérébral et surtout dans la protection de certains cancers ou leur intérêt pour le cœur. Mais de plus en plus d’experts s’inquiètent de l’aggravation de la pollution des eaux de mer et de rivières par des produits toxiques allant des hydrocarbures aux métaux lourds.

Selon une étude publiée en janvier dernier, la déforestation dans le monde a causé le déversement de quelque 260 tonnes de mercure auparavant retenues dans les sols, les lacs et rivières. L’adoption récente d’une Convention internationale sur le mercure ne pourra pas effacer les quantités de mercure présentes dans les 100 premiers mètres de profondeur des océans, deux fois plus importantes qu’il y a 100 ans.

Voila encore un jour en ce beau monde….allez allez circulez il y a rien à voir.

etude_d_impregnation_des_pcb_sur_l_homme_des_resultats_preoccupants

Source : France Info

UMP : Le SarkoThon est lancé, étendu des casseroles qu’il traine aux fesses

BILLETS D’HUMEUR : Du côté de nos Zélites…

En ce dimanche 7 juillet quoi de neuf en ce monde ??? eux jours après sa démission du Conseil constitutionnel, l’ancien président Zebulon 1er a été célébré lors de la première Fête de la Violette. Un rassemblement de la Droite Forte à la Ferté Imbault (Loir-et-Cher), où Nicolas Sarkozy ne s’est pas rendu, mais où il a beaucoup été question de lui.

Alors avant son come-back tant attendu de son fan club faisons un petit tour d’horizon des casseroles qu’il traîne aux fesses.

BETTENCOURT

L’ex-président a été mis en examen jeudi pour «abus de faiblesse» à l’encontre de la milliardaire Lilianne Bettencourt pour des faits commis en février 2007 et au courant de l’année 2007 par le juge d’instruction de Bordeaux Jean-Michel Gentil. l avait, lors d’une première audition le 22 novembre, été placé sous le statut de témoin assisté.

SONDAGES DE L’ELYSEE

Un juge enquête depuis le début de l’année sur la régularité des contrats conclus, sans appel d’offres, entre l’Elysée et neuf instituts de sondage sous Nicolas Sarkozy.

L’association Anticor avait déposé une première plainte pour favoritisme en 2010 au sujet d’une convention commerciale signée par l’ex-directrice de cabinet de M. Sarkozy, Emmanuelle Mignon, avec la société de conseil Publifact de Patrick Buisson, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy.

L’enquête a été élargie en janvier à d’autres conventions passées entre mai 2007 et mai 2012 entre l’Elysée et les sociétés Publifact, PubliOpinion, Giacometti-Peron, Ipsos, Ifop, OpinionWay, Sociovision, TNS Sofrès et CSA.

LIBYE

Le financement de la campagne de 2007, côté libyen cette fois, est au coeur d’une controverse née entre les deux tours de la présidentielle de 2012, avec la publication d’un document attribué à un ex-homme de confiance du colonel Kadhafi, faisant état d’un «accord de principe» conclu en 2006 avec Tripoli pour apporter 50 millions d’euros à la campagne du candidat Sarkozy.

Une enquête préliminaire a été ouverte pour vérifier l’authenticité du document et évaluer la véracité de ces informations, l’intermédiaire Ziad Takieddine ayant affirmé avoir les preuves d’un tel financement sans les apporter.

Dans cette enquête, le bureau et le domicile parisien de Claude Guéant, directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy puis secrétaire général de l’Elysée, ont été perquisitionnées.

AFFAIRE LAGARDE/TAPIE

Trois juges d’instruction enquêtent sur la décision prise fin 2007 par l’ancienne ministre de l’Economie Christine Lagarde de recourir à un arbitrage pour solder le contentieux opposant depuis 1993 Bernard Tapie au Crédit lyonnais sur la vente d’Adidas.

Les juges ont perquisitionné chez Claude Guéant, suggérant qu’ils s’intéressent au rôle de l’ancien secrétaire général de l’Elysée dans la décision de recourir à cet arbitrage.

zebulon

Selon L’Express, Nicolas Sarkozy a rencontré au moins six fois Bernard Tapie en 2007, avant son élection à la présidence, et à douze reprises, une fois installé à l’Elysée, entre le 15 juin 2007 et le 21 novembre 2010.

Une enquête de la Cour de justice de la République vise Christine Lagarde dont le domicile parisien a été perquisitionné

KARACHI

Deux juges enquêtent sur un éventuel financement occulte de la campagne présidentielle d’Edouard Balladur en 1995, par le biais de rétrocommissions présumées dans le cadre de contrats d’armement.

M. Sarkozy était en 1995 ministre du Budget et porte-parole de campagne de M. Balladur. Une note saisie lors d’une perquisition à la Direction des constructions navales (DCN) évoque le feu vert du ministre à la création d’une société offshore, Heine, pour le versement de commissions en marge de ces contrats, légales à l’époque. « l y a beaucoup d’investigations à réaliser avant son éventuelle audition», estimait récemment un avocat.

En marge de cette affaire, des juges ont décidé d’enquêter sur une éventuelle violation du secret de l’instruction lors de la diffusion en septembre 2011 d’un communiqué de l’Elysée sur le volet financier de Karachi.

COMPTES DE CAMPAGNE : SARKOZY DÉMISSIONNE DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL

Le Conseil constitutionnel a confirmé ce jeudi le rejet des comptes de la campagne présidentielle 2012 de Nicolas Sarkozy. Ce sont donc 11 millions d’euros qui ne seront pas versés à l’UMP au titre du remboursement, pour moitié, des frais de campagne du candidat Sarkozy. 11 millions d’euros, c’est un tiers du budget annuel du parti, déjà mis à la peine par ses défaites aux élections législatives et les sanctions financières pour non respect de la parité (environ 4 millions d’euros, selon la maire du XVIIe arrondissement de Paris, Brigitte Kuster).

Dans la foulée, l’intéressé a annoncé sa décision de démissionner «immédiatement» du Conseil constitutionnel. «Après la décision du Conseil constitutionnel et devant la gravité de la situation et les conséquences qui en résultent pour l’opposition et pour la démocratie, Nicolas Sarkozy démissionne immédiatement du Conseil constitutionnel afin de retrouver sa liberté de parole», indique le communiqué de l’ex-Président.

Les anciens chefs de l’Etat sont membres de droit du Conseil et ne peuvent donc pas démissionner formellement. Mais, comme l’a souligné jeudi auprès de l’AFP, le président du Conseil constitutionnel, Jean-Louis Debré, ils peuvent décider comme Jacques Chirac de ne pas venir siéger. Dans ce cas, a précisé Jean-Louis Debré, c’est la «jurisprudence Chirac» qui s’applique, et il n’y a «plus de versement d’indemnités».

Dès qu’il avait appris son renvoi en correctionnelle dans l’un des volets de l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris, pour lequel il a été ensuite condamné, Chirac avait informé Debré de sa décision de ne plus siéger au Conseil constitutionnel. Jeudi, Sarkozy a téléphoné à Debré pour l’informer de sa décision.

Dans un communiqué, le Conseil constitutionnel a auparavant jugé que «c’est à bon droit que la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques a rejeté le compte de campagne de M. Sarkozy» le 19 décembre 2012. Il a déclaré que le montant des dépenses électorales du candidat UMP «excéd(ait) de 466 118 euros, soit 2,1%, le plafond autorisé», car le candidat a omis de mentionner 1,5 millions d’euros dans ses comptes.

Suite à la décision des « sages », le président de l’UMP Jean-François Copé a annoncé le lancement, «dès la semaine prochaine», d’une souscription pour renflouer les caisses du parti.

Voila encore un jour en ce beau monde….allez allez circulez il y a rien à voir.

42418

Aide au billet : AFP

Plus de 5 000 Roms évacués, en France, au deuxième trimestre 2013

BILLETS D’HUMEUR : Tant qu’il y aura des frontières…

En ce samedi 6 juillet, quoi de neuf en ce monde ??? Il s’agit d’un recensement certes non-exhaustif, s’appuyant à la fois sur les remontées d’information des associations et les coupures de presse de la presse régionale signalant l’évacuation de Roms en France. Mais cette compilation de données effectuée par la Ligue des droits de l’homme (LDH) et le European Roma Rights Centre (ERRC) permet d’avoir une idée assez précise de l’intervention policière dans les campements de fortune.

Au total, 5 482 personnes auraient été évacuées par les forces de l’ordre au deuxième trimestre 2013, essentiellement en Île-de-France, particulièrement en Seine-Saint-Denis.

Le nombre de Roms étant estimé à 20 000 personnes, c’est donc un quart de la population qui aurait été concerné, ce qui constitue un record absolu.« Le nombre de camps évacués est constant, mais la taille de ces camps est plus grande, ce qui provoque une augmentation du nombre de personnes concernées », explique Philippe Goossens, qui réalise cet inventaire depuis 2010. Pour autant, aucune expulsion n’a été rapportée ces trois derniers mois, malgré 424 distributions d’obligations de quitter le territoire français (OQTF).

roms

Parmi les organisations de solidarité engagées auprès des Roms, c’est l’incompréhension. En effet, une circulaire interministérielle du 26 août 2012 prône « l’anticipation et l’accompagnement des opérations d’évacuation des campements illicites ». En avril dernier, le défenseur des droits, Dominique Baudis, avait renchéri en estimant qu’un délai d’au moins trois mois était nécessaire avant un démantèlement, de manière à permettre aux habitants de « quitter les lieux dans des conditions décentes ».

Rien de tout cela n’aurait lieu, à entendre Philippe Goossens. « Il y a bien ici et là de rares diagnostics mis en place avant une évacuation, mais ces derniers sont effectués très rapidement, en deux après-midi, alors qu’il faudrait au minimum une semaine de travail pour obtenir un résultat satisfaisant », estime-t-il.

Le gouvernement, de son côté, invite à la patience. Des subventions à hauteur de 2,2 millions d’euros ont été débloquées en mai pour des actions sociales. Le premier ministre Jean-Marc Ayrault doit par ailleurs se rendre en Roumanie les 11 et 12 juillet prochains. L’amélioration des conditions de vie et de retour des Roms dans leur pays d’origine sera, parmi d’autres sujets, à l’ordre du jour. Ah qu’on est bien au pays des fachos….

Voila encore un jour en ce beau monde….allez allez circulez il y a rien à voir.

10442_235175769943382_1846918351_n

Aide : La Croix

La DGSE espionne toutes les communications en France

BILLETS D’HUMEUR : Big Brother

En ce vendredi 5 juillet, quoi de neuf en ce monde ??? Le Monde vient de decouvrir le roue …. »Big Brother is watching » même en France. Dans son édition de jeudi, Le Monde affirme que la direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) a une oreille sur toutes les communications française. « La totalité de nos communications sont espionnées. L’ensemble des mails, des SMS, des relevés d’appels téléphoniques, des accès à Facebook, Twitter, sont ensuite stockés pendant des années », écrit le journaliste Jacques Follorou. Ces allégations interviennent alors que l’Europe soupçonne les Etats-Unis d’espionner des institutions et citoyens européens.

Sur France Info, l’auteur de cette enquête explique : « Ces milliards de données sont stockées dans un ordinateur très très puissant dans les sous-sols de la DGSE ». Selon Jacques Follorou, « ces données sont consultées, a posteriori, par l’ensemble des agences qui composent la communauté du renseignement (DCRI, douanes) ». Le journaliste affirme que jusqu’à présent, on ne connaissait pas l’existence de ce « lien direct ».

dgse

L’entourage du Premier ministre affirme que les déclarations du Monde sont « inexactes », en meme temps on se doute bien qu’ils vont pas avouer, expliquant que « plusieurs services font des interceptions de sécurité, DGSE, DCRI et douanes. L’ensemble de ces interceptions sont régies par la loi de 1991. C’est une décision du Premier ministre (de procéder à des interceptions) après avis de la CNCIS qui a ensuite le pouvoir de contrôler et de vérifier les interceptions ».

En France, selon le Centre français de recherche sur le renseignement, il y a une dizaine de centres d’écoutes. Environ 2.500 personnes, soit 40% des effectifs de la DGSE, y travaillent.

Voila encore un jour en ce beau monde….allez allez circulez il y a rien à voir.

bigbrotherbwtv

Base : France Info

Gaz de schiste : Des nappes phréatiques polluées en Pennsylvanie

BILLETS D’HUMEUR : Ecologie

En ce jeudi 4 juillet, quoi de neuf en ce monde ??? Le biologiste Robert Jackson, professeur à la Duke University à Durham (Etats-Unis), a mené une étude liée au gaz de schiste en Pennsylvanie. Ses observations révèlent de fortes teneurs en méthane, éthane et propane dans l’eau des nappes phréatiquesprélevée à proximité des gisements de gaz de schiste. Pire, cette pollution concerne aussi les zones situées jusqu’à un kilomètreautour des points de forage.

L’équipe de M. Jackson a analysé l’eau souterraine de 141 points de prélèvement, dont des puits privés du nord-est de la Pennsylvanie. 80% des échantillons contiennent de fortes doses de méthane. A moins d’un kilomètre des gisements, les niveaux enregistrés sont six fois plus élevés que la normale ! Certains affichent une teneur en méthane qui excède 10 milligrammes par litre (mg/l), seuil de préoccupation pour les autorités sanitaires américaines. L’eau la plus polluée a une teneur en méthane de près de 70 mg/l. D’autres gaz ont aussi été décelés en grande quantité : le propane et l’éthane dont les concentrations sont 23 fois plus élevées

bd_en_france_on_na_pas_de_petrole_mais_des_idees_pour_polluer_-_gaz_de_schisteBien sûr, les scientifiques ont tenté d’expliquer les raisons de cette forte présence de méthane. Topographie ? Composition du sous-sol ? Non, le seul facteur serait la proximité du forage de gaz de schiste.

Les opposants au gaz de schiste (ont nous sommes) arguent que la technique de facturation risque de créer de longues fissures dans le sous-sol. Cela pourrait amener les réserves de gaz à communiquer avec les nappes phréatiques.

Voila encore un jour en ce beau monde….allez allez circulez il y a rien à voir.

gaz e schiste

Source : Quelle Energie