Le préservatif « goût hostie » crée la polémique dans le milieu catholique

RIONS-UN-PEU : Non aux religions

Sournoise insinuation pour certains, clin d’œil cocasse pour d’autres, la dernière création de la sulfureuse start-up montpelliéraine « Safe Tunique SARL » ne laisse personne indifférent, en particulier au sein de l’Eglise. Alors qu’une demande de retrait du marché était déposée mardi par un évêque Languedocien, la petite entreprise se défend et évoque « une forte demande » de la part de sa clientèle.

Crée en 2004, Safe Tunique SARL avait déjà créé le « buzz » sur internet en proposant une gamme de préservatifs extravagants : aromatisés (fraise, banane, etc.), préservatifs ‘bio’ en boyau de lapin, modèle « StarWars » qui luit dans l’obscurité : les créatifs de l’entreprise n’ont jamais manqué d’inspiration. Seraient-ils allés trop loin cette fois ci ?

Pour le Père Simène qui condamne fermement ce concept, il ne s’agit que d’une stratégie de communication : « Vous savez quel goût ça a une hostie ? Aucun, ça n’a aucun goût. Alors un préservatif goût hostie,ça n’a aucun sens. Pour moi c’est la preuve qu’ils [Safe Tunique SARL, NDLR] ne font ça que pour que tout le monde en parle. Mais à mon avis, ça va se retourner contre eux » professe-t-il.

Les créateurs du préservatif incriminé s’étonnent des réactions hostiles, qui se multiplient depuis la mise sur le marché du produit. Thibault Marchand, jeune responsable du département recherche et développement de l’entreprise témoigne : « Nous n’avions jamais eu de problème jusqu’à aujourd’hui, et on ne s’était jamais censurés. Quand on a sorti le préservatif ‘goût dentifrice’ par exemple, les dentistes ne nous étaient pas tombé dessus… Les gens ont toutes sortes de fantasmes, on leur permet juste de les réaliser. On a rien contre la religion catholique ».

Côté clientèle, on est partagé entre enthousiasme, malaise et confusion. Julien R., utilisateur régulier de préservatifs ‘originaux’, est particulièrement satisfait : « J’utilise très souvent des capotes Safe Tunique avec mes partenaires, on les inclus dans nos jeux, nos scénarios. Avec ce modèle on a joué aux confessions, j’étais le prêtre et mes fidèles avaient le droit à une ‘hostie’ s’ils s’étaient bien confessés, c’était génial ! ». Pour Bruno C., l’expérience fut moins bien vécue : « Etant moi-même croyant je suis un peu gêné par le concept, mais j’ai quand même voulu tenter, par curiosité. J’ai été déçu, ça n’avait aucun goût, comme si mon partenaire avait un préservatif classique.. sauf que là ça coûte beaucoup plus cher » déplore le jeune homme qui nous confirmera plus tard sa décision de se tourner à nouveau vers des marques classiques. Une affaire à suivre donc, qui risque, comme le prédit avec facétie le Père Simène « de laisser un goût amer à beaucoup ».

capote

Source : Le Courrier Des Echos

USA : le père se rend au tribunal en uniforme nazi

Des nouvelles… des bas du front

Pour convaincre le juge qui lui a retiré la garde de ses enfants qu’il est un bon père, Heath Campbell n’a rien trouvé de mieux, lundi 3 juin, que d’arriver au tribunal de Flemington vêtu d’un uniforme nazi.

“Je vais dire au juge que j’aime mes enfants. Je veux être un père, laissez-moi l’être. Laissez-moi prouver au monde que je suis un bon père”, a déclaré cet habitant du New Jersey, croix gammée tatouée sur le cou, à la chaîne NBC10.

Interrogé sur l’effet que pourrait avoir sur la cour la vue de sa tenue, l’homme de 40 ans a simplement répondu que “si ce sont de bonnes personnes, ils regarderont à l’intérieur et ne s’arrêteront pas aux apparences”. Il était accompagné d’une des membres de l’organisation « L’ordre d’Hitler », Bethanie White.

Ce père de famille de la petite ville de Holland avait déjà fait sensation dans les médias locaux en 2008, en se plaignant après qu’un supermarché eut refusé de servir à son fils un gâteau d’anniversaire décoré de son prénom… Adolf Hitler.

La presse avait révélé à l’époque que les trois enfants du couple avaient été baptisés en hommage au régime nazi ; Adolf Hitler Campbell, JoyceLynn Aryan Nation Campbell et Honzlynn Jeannie Campbell. Pour Heath Campbell, le choix de ces prénoms n’avait rien de choquant, pas plus que les svastikas qui ornaient les murs de sa maison.

A la suite de cette médiatisation, les services sociaux avaient mené une enquête qui avait abouti au placement des enfants, en raison d’un climat de violences familiales. Un quatrième enfant né de cette union en 2011, Heinrich Hons Campbell, avait été immédiatement retiré au couple.

Une décision que conteste aujourd’hui Heath Campbell, qui assure n’avoir pas revu ses enfants depuis deux ans. La décision de la cour de Flemington n’avait pas été rendue publique mardi 4 juin.

USA-le-pere-se-rend-au-tribunal-en-uniforme-nazi_image_article_large

Source : La nouvelle republique

Bernard Arnaud fait un geste vers la nouvelle majorité…

Après avoir ardemment soutenu le précédent gouvernement qui, rappelons-nous, militait pour l’immigration zéro, Bernard Arnaud fait un geste vers la nouvelle majorité et prouve qu’il a radicalement changé d’avis en proposant de devenir lui-même migrant.

Selon des sources bien informées, le super-patron attendrait en ce moment même une place sur une chaloupe vermoulue pour contourner le blanc nez jusque les plages de La Panne. Il aurait choisi la Belgique en raison des attaches qu’il conserve là bas : son père connaissait quelqu’un qui connaissait un belge.