Les présidents du Nicaragua et du Vénézuela offrent « l’asile humanitaire » à Edward Snowden

ACTUALITÉS : Big Brother

Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, et le président du Nicaragua, Daniel Ortega, ont chacun assuré hier vendredi qu’ils étaient prêts à accorder l’asile à Edward Snowden, alors que l’ex-consultant de l’Agence de la sécurité américaine est bloqué depuis 13 jours dans la zone de transit de l’aéroport de Moscou-Cheremetievo. L’homme le plus recherché par les Etats-Unis a sollicité six nouveaux pays.

Nicolas Maduro a donc expliqué qu’il accordait « l’asile humanitaire au jeune Snowden pour le protéger de la persécution de l’empire le plus puissant du monde, qui s’est déchaînée sur lui ».

« Nous, nous sommes ouverts et respectueux du droit d’asile et il est clair que si les circonstances le permettent, nous recevrons Snowden avec grand plaisir et lui donnerons l’asile ici au Nicaragua », a expliqué Daniel Ortega, qui a assuré avoir reçu une demande de Snowden à l’ambassade du Nicaragua à Moscou.

Au même moment, WikiLeaks assure qu’Edward Snowden, qui avait précédemment adressé des demandes à 21 Etats, « a demandé l’asile auprès de six autres pays ».

L’informaticien, à l’origine de révélations fracassantes sur un programme américain secret de surveillance des communications mondiales, a été au centre d’un imbroglio diplomatique en début de semaine notamment entre la France et la Bolivie.

big

Source : France Info