Procès « pétrole contre nourriture » : tous les prévenus relaxés

ACTUALITÉS  : Du côté de nos Zélites…

Le tribunal correctionnel de Paris a choisi lundi de relaxer Charles Pasqua et le groupe Total, entre autres, dans le cadre de l’affaire des détournements du programme onusien « pétrole contre nourriture ». Il a estimé qu’aucun des délits retenus n’était finalement constitué.

Relaxe pour tout le monde. Le tribunal correctionnel de Paris a tranché d’un coup d’un seul ce lundi, relaxant tous les prévenus jugés dans l’affaire « pétrole contre nourriture ».

Parmi les vingt personnes – anciens ambassadeurs, responsables d’associations, journalistes… – qui se sont assises dans le box en janvier et février derniers, lors des audiences, l’ancien ministre de l’Intérieur Charles Pasqua, ou encore Christophe de Margerie, PDG du groupe Total.

Le groupe pétrolier était poursuivi pour des faits de corruption d’agents publics étrangers, tout comme l’ancien ministre, qui était également jugé pour trafic d’influence passif. En toile de fond, le programme instauré au milieu des années 1990 par l’ONU dans l’Irak de Saddam Hussein, « pétrole contre nourriture ». Bagdad avait contourné ce programme, qui l’autorisait à vendre du pétrole contre des biens de consommation, afin de distribuer des millions de barils à travers le monde, empochant de grasses commissions ou surcoûts.

Le parquet avait requis une amende de 750.000 euros à l’encontre de Total, mais la relaxe pour Charles Pasqua. Le parquet a désormais dix jours pour faire appel.

le_programme_petrole_contre_17806_hd

Source : France Info