Edward Snowden demande l’asile politique à la Russie

ACTUALITÉS : Big Brother

Faute de pouvoir se rendre dans un des pays d’Amérique latine qui s’est dit prêt à l’accueillir, l’informaticien américain va demander l’asile politique là où il se trouve, à Moscou. La réponse du Kremlin ne s’est pas fait attendre : Snowden peut rester en Russie s’il cesse ses activités contre les Etats-Unis.

La Russie, donc. Plus simple que le Venezuela. Edward Snowden va demander l’asile politique  à la Russie, sur le sol de laquelle il se trouve depuis le 23 juin dernier, bloqué en zone de transit de l’aéroport de Moscou. C’est du moins ce qu’affirment les défenseurs des droits de l’Homme qui l’ont rencontré ce jour – l’informaticien américain, lui, a publié via WikiLeaks un communiqué pour annoncer cette demande d’asile, provisoire, avant de pouvoir rallier le Venezuela ; pour dire aussi qu’il n’avait aucun regret.

Le Kremlin a très vite réagi, plutôt favorablement. Mais en posant ses conditions : « Snowden pourrait théoriquement rester en Russie si, premièrement, il renonce totalement à ses activités qui font du tort à nos partenaires américains, et, deuxièmement, si lui-même le souhaite », selon les propos du porte-parole du président, Dmitri Peskov.

Le président de la Douma, Sergueï Narychkine, s’est lui aussi montré favorable : « la Russie doit accorder à Snowden l’asile politique ». Pourquoi ? « Les Etats-Unis, qui réclament l’extradition de Snowden, appliquent toujours la peine de mort et je pense qu’il y a un gros risque que Snowden soit condamné à cette peine. Nous n’avons pas le droit de laisser faire cela ».

Voilà qui s’annonce plutôt bien : selon un des participants à la rencontre, Snowden a promis de ne plus « nuire aux Etats-Unis ». Dommage….

6096864-edward-snowden-demande-l-asile-politique-en-russie

Source : France Info