Brétigny-sur-Orge : pas « de victimes dépouillées »

ACTUALITÉS : Chez les bas du front

Beaucoup rumeurs, alimentés par les sites d’extrême droite, parlaient de scènes de pillages sur les victimes et de caillassage des secours lors du drame de Brétigny-sur-Orge. Pourtant, le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, a indiqué samedi sur i>Télé n’avoir pas eu connaissance de « victimes dépouillées » par des délinquants après la catastrophe de Brétigny-sur-Orge, comme des rumeurs en font état depuis vendredi. Le ministre a fait état d' »actes isolés », d' »une personne interpellée », d' »une tentative de vol de portable » au préjudice d’un secouriste, de « pompiers qui, par petits groupes, ont été accueillis de façon un peu rude ». Mais de « véritables actes commis en bande, non », a dit le ministre, qui a ajouté : « À ma connaissance, il n’y a pas eu de victimes dépouillées. »

Contacté par l’AFP, le sous-préfet d’Étampes, Ghyslain Chatel, a confirmé l’interpellation et a précisé qu’il n’y en avait pas eu d’autres. Il a démenti que des secours aient fait l’objet de jets de projectiles, à l’exception d’un camion de pompiers qui pourrait avoir été visé mais n’aurait pas été touché. Selon une source judiciaire, le jeune homme, interpellé vers 19 h 30 pour « outrage, vol et violences en réunion », est mineur. Il a été placé en garde à vue.

Une fois de plus l’extrême droite c’est empares d’un acte isolés pour en faire une généralité… Honte une fois de plus sur eux et leur idéologie puante.

hoax

Aide : Le Point