Fukushima : un filet de vapeur s’échappe du réacteur 3

ACTUALITÉS : Stop nucleaire

Un filet de vapeur a été aperçu s’échappant du réacteur n°3 de la centrale de Fukushima, ce jeudi matin. Il s’agit du réacteur le plus endommagé de la centrale. Les causes de l’incident sont inconnues. Les niveaux de radioactivité restent stables et Tepco, la compagnie qui gère le site, s’est montrée rassurante.

L’incident rappelle que la situation à Fukushima reste instable. Ce jeudi matin, un filet de vapeur s’est échappé du réacteur n°3 de la centrale de Fukushima.

Tokyo Electric Power a indiqué que des mesures de radioactivité et des prélèvements de poussière allaient être faits.

Les inquietudes portent avant tout sur le réacteur, le n°3. Il s’agit du réacteur le plus endommagé des six réacteurs de Fukushima, car un de ceux où le combustible a fondu après le séisme et le tsunami du 11 mars 2011. Il a également subi une explosion d’hydrogène quelques temps après, qui a détruit une partie du toit.

De plus, c’est un des lieux de Fukushima où le niveau de radioactivité est le plus fort. Il est donc très compliqué d’y intervenir.

Ce n’est la première « alerte », ces derniers mois, autour de la centrale. Au mois de juin, une substance radioactive extrêmement toxique, le strontium 90, avait été découverte dans l’eau souterraine au pied d’un réacteur. Il s’agissait du réacteur n°2. La dose de strontiumprésente était alors 30 fois supérieure à la limité tolérée.

En avril, une nouvelle fuite d’eau hautement contaminée avait été décelée, cette fois-ci dans la piscine souterraine n°1.

L’eau contaminée est un des problèmes majeurs de Tepco et des autres entreprises impliquées dans le démantèlement de Fukushima. Les questions restent entières sur la manière dont il faut la traiter, à tel point que l’entreprise avait proposé de rejeter l’eau accumulée et hautement radioactive dans les sous-sols de l’océan Pacifique.

3.000 travailleurs continuent chaque jour de préparer le démantèlement dans une ville déserte. Le chantier va durer plus de 40 ans.

fukushima_l_etat_des_reacteurs_13246_hd

Source : France Info