Manifestation des fachos à Paris : 4 gardes à vue, 57 interpellations

Une cinquantaine de fachos ont été interpellées samedi après avoir tenté de manifester de façon illégale à Paris. Quatre d’entre eux ont été placées en garde à vue.

Ils ont tenté de manifester sur le parvis de Notre-Dame à Paris et n’ont pas réussi. Samedi, une soixantaine de membres des « Jeunesse Nationalistes », un groupe d’extrême droite s’est rendue devant la cathédrale alors que la Préfecture de police de Paris avait interdit leur rassemblement. Le mouvement avait prévu de protester contre les « zones de non-droit », et le « racisme anti-blanc ».

Selon la Préfecture, toutes les personnes qui ont tenté de manifester ont été interpellées et quatre ont été placées en garde à vue. Parmi elles, le leader du mouvement, Alexandre Gabriac. Le conseiller régional de Rhône-Alpes est entendu « pour avoir appelé à participer à une manifestation interdite » a précisé la police. Deux autres personnes ont été placées en garde à vue pour « port d’arme prohibé » et une autre pour « outrage et rébellion ».

En juin dernier, une première manifestation de ce mouvement avait été interdite à Lyon.

Peu après la décision de la police d’interdire celle de samedi à Paris, Alexandre Gabriac, exclu du Front National en 2011 pour avoir fait le salut nazi, avait déclaré qu’il n’avait dorénavant « pas beaucoup d’autre alternative que d’entrer dans l’illégalité ». Une chose est sur, le fascisme a été encore une fois dans nos rues…. pauvre pays