Suites des coups de feu à Poligny entre militants d’extrême droite et d’extrême gauche

ACTUALITÉS : Chez les bas du front

Un militant d’extrême droite et un autre d’extrême gauche comparaîtront en septembre devant le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier. Après un week-end d’enquête de gendarmerie, c’est la conclusion de la Justice après l’altercation de Poligny, entre deux groupes d’individus, dans la nuit de vendredi à samedi.

Le sympathisant d’extrême droite, âgé d’une vingtaine d’années, a été placé sous contrôle judiciaire. Il devra répondre de « menaces de mort et tirs avec une arme », un fusil qui n’a toujours pas été retrouvé pour l’heure. Il est soupçonné d’avoir tiré trois coups de feu en direction de militants bisontins d’extrême gauche, venus coller des affiches antifascistes à Poligny.

Le militant d’extrême gauche poursuivi, comparaîtra lui devant le tribunal pour « violences volontaires avec arme ». Il aurait gazé ses opposants avec une bombe lacrymogène », selon le procureur de la république de Lons-le-Saunier.

polignycree_le_20130630_11h14m35s_00303

Source : France Bleu