Un politicien antisémite nommé Ministre en Grèce

ACTUALITÉS : Chez les bas du front

L’Anti-Defamation League (ADL) a exprimé  sa préoccupation quant à la nomination d’Adonis Georgiadis au poste de ministre de la Santé de la Grèce, en raison de ses remarques troublantes au sujet de Juifs et de sa promotion publique d’un livre antisémite.

Selon les rapports publiés au sujet du Ministre, il a dit dans le passé que «toutes les grandes banques appartiennent aux Juifs» et que «le lobby juif» serait le seul capable de déterminer « l’avenir de la dette extérieure de la Grèce. »

Il a aussi largement fait la promotion du livre « Les Juifs, toute la vérité », bouquin écrit par Konstantinos Plevris, un éminent auteur auto-proclamé anti-sémite.

« A une époque où la parole antisémite et négationniste continue de se dévoiler régulièrement dans le discours public et politique en Grèce et que les dirigeants de l’Aube dorée (parti raciste) épousent ouvertement l’antisémitisme et attisent la haine, leur popularité de fait qu’augmenter. Choisir un politicien connu pour son anti-sémitisme est troublant » écrit Abraham Foxman, patron de l’ADL. « Mon inquiétude s’ajoute au fait que la Grèce n’arrive pas à faire passer un projet de loi anti-raciste. »

Dans une lettre au Premier ministre Antonis Samaras, l’ADL a exhorté le Premier ministre à reconsidérer la nomination de M. Georgiadis et à s’assurer que la législation anti-racisme soit adoptée et appliquée.

Il y a eu une hausse marquée de l’antisémitisme en Grèce ces dernières années, en raison, en grande partie, de l’émergence du parti néo-nazi Aube dorée, dont le leader nie ouvertement l’Holocauste et s’affiche avec des exemplaires de Mein Kampf.

Capture-d’écran-2013-06-30-à-20.59.57

Source : JSS News