Le Crédit Lyonnais condamné à payer deux millions d’euros au Trésor public

 ACTUALITÉS : Dans l’arène sociale…

Pendant des années, le Crédit Lyonnais a prélevé des commissions sur les comptes des bénéficiaires du « droit au compte », ce qui est interdit. Ces comptes sont en effet destinés aux personnes défavorisées. La banque a prélevé en tout un million d’euros.

Une amende de deux millions d’euros. C’est la somme que le Crédit Lyonnais a été condamné ce lundi à payer au Trésor public. La banque a manqué à ses obligations vis-à-vis des bénéficiaires du « droit au compte ».

Selon la commission des sanctions de l’Autorité de contrôle prudentiel (ACP), le Crédit Lyonnais a prélevé un millions d’euros sur ces comptes. Or, les prélèvements ne sont pas autorisés car il concerne les économies de personnes défavorisées, interdites de crédit ou surendettées.

Depuis 1984, si une personne se voit interdire l’accès aux services bancaires de base, elle peut saisir la Banque de France qui ordonnera l’ouverture d’un « droit au compte ». La banque désignée doit alors lui offrir gratuitement l’accès à ces services.

L’Autorité de contrôle prudentiel (ACP) indique que le Crédit Lyonnais n’a pas agi avec la « volonté délibérée de méconnaitre ses obligations ». Toutefois, elle estime que « la population particulièrement défavorisée concernée par cette législation appelait une attention particulière ».

credit

Source : France Info