Explosion d’un train au Québec : le risque d’une catastrophe écologique

ACTUALITÉS : Ecologie

Alors que le bilan de la catastrophe du Lac-Mégantic au Canada s’est encore alourdi ce lundi (13 morts), il y a maintenant le risque d’une catastrophe écologique : le pétrole échappé des wagons pourrait se répandre dans le fleuve Saint-Laurent.

Aussitôt après l’explosion, le brut qui n’a pas brulé a commencé à se répandre dans le lac Mégantic d’où il a coulé dans la  rivière Chaudière.

Lundi soir, il a été repéré au niveau de la ville de Saint-Georges, soit à moins de 100 km de l’embouchure se situant sur la rive sud de la ville de Québec, capitale de la province francophone. On estime à  100.000 litres la quantité de pétrole qui pourrait donc bientôt atteindre le Saint-Laurent.

Selon Eric Cardina, un porte-parole du ministère québécois de l’Environnement, c’est « une question d’heures » avant que le pétrole ne se jette dans ce fleuve reliant les Grands lacs à l’océan Atlantique. Et il assure que « toutes les ressources sont déployées pour limiter au maximum la quantité qui pourrait se rendre » dans cet axe maritime qui traverse le Québec d’Est en Ouest.

Des barrages ont été mis en place sur la rivière Chaudière

Des barrages ont été mis en place sur la rivière Chaudière

Source : France Info