#UnBonJuif : Twitter va livrer des données à la justice

ACTUALITÉS : Chez les bas du front

Assigné en justice par l’UEJF (Union des étudiants juifs de France), Twitter a finalement accepté de fournir des données sur les auteurs de messages antisémites. La création du hashtag (mot-dièse)#UnBonJuif, en octobre 2012, avait provoqué une déferlante de tweets plus ou moins humoristiques, voire franchement antisémites. Le réseau social avait initialement refusé de fournir ces données.

#UnBonJuif et #UnJuifMort : ces deux hashtags avaient été au centred’une vague de blagues antisémites, en octobre dernier, sur le réseau social Twitter. Face au vent de protestations et d’inquiétude, le réseau social avait accepté de censurer ces tweets, mais avait jusqu’ici refusé de fournir des données susceptibles d’identifier les auteurs de ces tweets.

C’est désormais chose faite. Après avoir assigné Twitter en référé, l’UEFJ a obtenu gain de cause. Le réseau social a cédé. Il a annoncé ce vendredi avoir fourni à la justice française « les données susceptibles de permettre l’identification de certains auteurs » de tweets antisémites, mettant ainsi fin au litige entre les deux parties. Ils ont également convenu de poursuivre leur collaboration.

unbonjuif

Source : France Info