Poutine accuse les États-Unis d’avoir « coincé » Snowden en Russie

ACTUALITÉS : Big Brother

Nouvel épisode dans le feuilleton Edward Snowden. L’ex-consultant de la NSA, qui a demandé vendredi dernier l’asile politique à la Russie, aurait été « de facto coincé » dans le pays selon le président russe Vladimir Poutine. Celui-ci ajoute que Snowden pourrait quitter la Russie « dès qu’il aura la possibilité d’aller ailleurs ».

L’attaque de Vladimir Poutine, cité par les agences de presse russes, est frontale : « Il (Edward Snowden) est arrivé sur notre territoire sans invitation, en transit vers d’autres pays […] Nos collègues américains l’ont de facto coincé » en Russie.

La semaine dernière, le Kremlin avait accueilli plutôt favorablement la demande d’asile politique de l’ancien consultant informatique de la NSA, y mettant plusieurs conditions. Et notamment celle de « cesser ses attaques contre l’allié américain ». Edward Snowden est devenu en quelque sorte l’ennemi numéro un de l’administration américaine, depuis qu’il a révélé l’existence du programme Prism, une surveillance des internautes du monde entier organisée par l’agence de renseignements américaine.

Sans entrer dans les détails, Vladimir Poutine a estimé ce lundi que les États-Unis avaient « intimidé tous les pays » prêts à l’accueillir. Edward Snowden aurait, selon Wikileaks, formulé des demandes d’asile dans 21 pays, et essuyé beaucoup de refus. Le président russe ajoute : « Dès qu’il aura la possibilité d’aller ailleurs, il le fera sans aucun doute ». Poutine donnant des leçons de moral c’est quand même l’hôpital qui se moque de la charité….

pou

Source : France Info