16 Juillet 1942 : La Rafle du Vél’ d’Hiv’

ACTUALITÉS : Chez les bas du front

Le 16 juillet 1942 est organisée la Rafle du Vél’ d’Hiv’, ou la Rafle du Vélodrome d’Hiver. Cette arrestation massive de Juifs est la plus grande réalisée en France pendant la Seconde Guerre Mondiale : 13 152 personnes dont 4 115 enfants sont arrêtées. Environ la moitié est rassemblée dans le Vélodrome d’Hiver, à Paris, l’autre étant envoyée dans le camp de Drancy, au nord est de la capitale. Ils devront survivre dans le stade pendant cinq jours, sans nourriture et presque sans eau. Les prisonniers du Vél’ d’Hiv seront ensuite dispatchés dans plusieurs camps de la région parisienne, puis envoyés dans le camp de déportation d’Auschwitz. Très peu survivront à l’horreur des camps. L’opération « Vent Printanier », dont la rafle faisait partie, prévoyait 22 000 arrestations ; les historiens postulent que les réseaux de résistance ou un certain manque de zèle de la part des policiers français, forcés de participer aux arrestations, peuvent expliquer cette différence.

photo-de-juifs-arretes-lors-de-la-rafle-du-vel-d-hiv-en-juillet-1942-10734254fzxkg_1713

Source : Euronews