Cogolin : des « apéros » à répétition dans les locaux de la police municipale

ACTUALITÉS : Police Partout

Dans le Var, des policiers municipaux sont dans le viseur de la justice. Les agents de la police municipale de Cogolin auraient tendance à multiplier les « apéros ». Une enquête de l’IGPN a été diligentée.

Le poste de police avait tout d’un bistrot. « Ne manquait plus que la licence 4 pour écouler la cinquantaine de bouteilles stockées dans les casiers » affirme le délégué syndical local de Force ouvrière. « Tout était prétexte à boire quelques verres », selon lui.

D’ailleurs, la réputation de bons vivants des cadres avait largement franchi les murs de la ville. Frédéric Foncel, secrétaire général du syndicat national des policiers municipaux Force ouvrière, dénonce ces beuveries et demande une autorité de contrôle. « Il n’y a pas de garde-fou en police municipale. »

« Hier c’était Biarritz, avant-hier Levallois ou Nantes, aujourd’hui Cogolin…Quand est-ce que le ministère de l’Intérieur va comprendre qu’il faut un service de contrôle et une commission nationale de contrôle pour la police municipale ? Moi, je n’aimerais pas tomber sur ce genre d’individus en patrouille avec mes enfants et je ne vous le souhaite pas à vous non plus ».

Pour enfoncer le clou, ce délégué syndical ajoute que mi-juin, le chef de la police municipale de Cogolin s’est vu retirer son permis de conduire lors d’un contrôle routier. Il était en tournée et au volant de sa voiture de fonction.

cogolin

Source : France Info